Microbiome : des bactéries qui vous veulent du bien !

Microbiome : des bactéries qui vous veulent du bien !

Microbiome, microbiote… peut-être avez-vous déjà lu ces mots quelque part ? C’est possible car avec le succès du livre Le Charme discret de l’intestin de Giula Enders, le microbiote intestinal a connu son heure de gloire. Depuis quelques mois, les projecteurs se braquent sur son cousin, le microbiote cutané…

Mais enfin Jamie, qu’est-ce que le microbiote cutané ?

Le microbiome est l’ensemble des bactéries qui tapissent la surface de notre peau et forment comme un rempart invisible qui nous protège des agressions extérieures. Cet écosystème, qui est propre à chaque personne, se constitue au moment de la naissance et continue de se former pendant les deux premières années de vie. A l’origine, ces micro-organismes vivent en harmonie. Ils agissent à la fois comme une barrière en première ligne et permettent de limiter l’impact du stress oxydatif sur nos cellules.


Doit-on dire microbiote ou microbiome ?

Le microbiote désigne l’ensemble des micro-organismes présents à la surface de notre peau. Ces micro-organismes peuplent un microbiome. Pour donner une comparaison simple, le microbiote désigne les joueurs de foot d’une équipe, et le microbiome représente le terrain sur lequel ils jouent. En réalité, on les utilise de manière assez synonyme !

 

Pourquoi s’y intéresse-t-on ?

Nos modes de vie moderne, avec la pollution, l’alimentation monotone et carencée en vraies vitamines, la prise d’antibiotiques, une hygiène trop poussée, mais aussi le fait que nous soyons passions beaucoup de temps à l’intérieur, ou l’utilisation de trop nombreux produits cosmétiques contenant des conservateurs (qui par définition tuent toutes les bactéries) déséquilibrent ce microbiome.

 

Quel est le problème ?

Déséquilibrer son microbiome, c’est comme affaiblir l’armure qui nous protège. La peau devient plus vulnérable à toutes les agressions. En l’affaiblissant, on accélère le vieillissement cutané. Lorsque le microbiome est très déséquilibré, la peau peut même développer de sérieux problèmes comme de l’acné ou des dermatites. On estime aujourd’hui qu’un Français sur trois présente une pathologie de peau (acné, dermatite, allergies, psoriasis, eczéma, couperose…)

 

Comment peut-on le protéger ?

Il n’est pas toujours facile de réussir à protéger ce monde invisible. Il faut tout d’abord privilégier une hygiène douce et modérée. En se nettoyant trop souvent le visage avec des formules desséchantes ou en l’exfoliant trop brutalement, on perturbe l’équilibre fragile du microbiome. Il faut privilégier les nettoyants au pH neutre, sans sulfate, sans colorant, sans conservateur. En fait, nous sommes devenus trop hygiénistes, trop propres ! Il existe également des cosmétiques enrichis en pré- et pro-biotiques qui aident à reconstituer et renforcer son microbiome. Je vous en parle dans un prochain article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *