Quel danger représente le phénoxyéthanol dans nos cosmétiques ?

Quel danger représente le phénoxyéthanol dans nos cosmétiques ?

Phe-no-xy-e-tha-nol, n.m. : mot barbare de 6 syllabes et ingrédient longtemps non grata. Il s’agit d’un conservateur synthétique largement utilisé en cosmétiques, autorisé jusqu’à 1%, et beaucoup décrié. Que faut-il penser de la présence du phénoxyéthanol dans nos crèmes ? Quel danger représente-t-il ? Comment le remplacer ? Le sujet fait débat. Pas facile d’y voir clair parmi les querelles d’experts, mais nous avons essayé de démêler le vrai du faux.

« Il évite la prolifération de bactéries dans nos soins » VRAI.

Le phénoxyéthanol est un conservateur : il empêche le développement de micro-organismes (dont les bactéries). Le problème avec ça, comme avec tous les conservateurs chimiques, c’est qu’une fois à la surface de la peau, il décime tout sur son passage, les mauvaises bactéries comme les bonnes qui nous protègent des agressions.

« On n’en trouve presque plus dans les produits » FAUX

Et c’est là que ça fait mal. Selon INCI beauty, il serait présent dans 32% des cosmétiques, et principalement dans les CC crème et les fonds de teint et les mascaras.

« Le danger du phénoxyéthanol est lié à sa concentration » VRAI

Il est avéré que le phénoxyéthanol est toxique à certaines doses, et il est interdit à plus de 1% de concentration.

« Si c’est autorisé, c’est qu'il n'y a pas de danger » VRAI ET FAUX

Phenoxy 2

Depuis des années, des experts ont émis des alertes. En 2012, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) française publie un rapport qui recommande d’interdire totalement le phénoxyéthanol dans les produits pour les fesses de bébés et de le limiter à 0,4% pour les enfants de moins de 3 ans. En 2016, un groupe d’experts européens présente une étude qui invalide cette recommandation. Pour eux, le phénoxyéthanol reste sans danger sous la barre des 1%, même pour les tout-petits. Sauf qu’un an plus tard, l’ANSM leur répond par une analyse qui alerte sur l’effet cocktail : les parents utilisent en moyenne 5 produits sur leurs enfants de moins de 3 ans (nettoyant, lait hydratant, eau lavante pour les fesses, crème apaisante pour le siège, lingettes…). Or 1% + 1% + …= 5%. Enfin, l’ANSM alerte sur des liens entre la concentration en acide phénoxyacétique (composant du phénoxyéthanol) et la fertilité. 

« Il est irremplaçable ». FAUX

Le phenoxyethanol est largement utilisé par les industriels parce qu’il est assez facile. Facile, parce qu’il s’adapte à tous les types de formules, n’a pas d’odeur et ne coûte pas cher. Il y a de nombreuses alternatives plus clean au phenoxyethanol. La preuve, vous n’en trouverez jamais dans les produits labellisés bio. Pour aller plus loin, découvrez notre article sur les conservateurs en cosmétique ! 

« On en trouve naturellement dans le thé vert » VRAI

C’est vrai, mais ce n’est pas cette version du composé qui est utilisé en cosmétique. Le phénoxyéthanol est obtenu par éthoxylation, un procédé chimique très polluant, qui fait réagir du phénol et de l’oxyde d’éthylène à température et pression élevées.

« Le phénoxyéthanol est dangereux pour les personnes allergiques ». VRAI

C’est également dangereux pour les femmes enceintes, les femmes allaitantes, les enfants de moins de 3 ans et potentiellement les femmes souhaitant avoir des enfants. Et pour tous si l’on considère l’effet cocktail. Ça fait beaucoup…

Bien sûr, il appartient à chacun, avec ces informations, de se forger sa propre opinion. Mais encore faut-il avoir accès à des informations fiables, c’est tout le but de ce blog 😉 ! Peser le pour et le contre en toute transparence, vous aider à décoder une liste d’ingrédients et à décider seuls. Dites-nous en commentaire ce que vous en pensez, et si vous en trouvez dans vos cosmétiques !

2 Comments

Ajoutez les vôtres

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *