Cold cream : on a testé les plus vendues en pharmacie

Cold cream : on a testé les plus vendues en pharmacie

© Mathilde de Sacy
© Mathilde de Sacy

Le cold cream (ou cold crème) est un essentiel cultissime de la pharmacie française. Cette crème riche qui protège la peau des agressions et la nourrit fait souvent son apparition en hiver, à la rescousse des peaux sèches et fragiles.

Le cold cream (ou cold crème) est un essentiel cultissime de la pharmacie française. Cette crème riche qui protège la peau des agressions et la nourrit fait souvent son apparition en hiver, à la rescousse des peaux sèches et fragiles.

 

Qu’est-ce qu’un cold cream ?

Selon la définition officielle de la pharmacopée française, le cold cream est une préparation à base de cire d’abeille, d’huile d’amande, d’eau de rose, de teinture de benjoin, de palmitate de cétyle et de borax. Les trois derniers ingrédients n’ont plus bonne presse (un dérivé d’huile de palme et deux conservateurs potentiellement irritants), mais les trois premiers ingrédients, le cœur de formule, sont simples, naturels, et efficaces.

 

Quelle est la différence avec le cérat de Galien ?

Le cold cream est le descendant du Cérat de Galien. Un cérat est une préparation à base de cire à laquelle on ajoute des eaux distillées. On doit le Cérat de Galien à Claude Galien, médecin grec du IIème siècle. Preuve que le soin de la peau traverse les âges ! Aujourd’hui, dans la définition officielle, le cérat est une forme simplifiée du cold cream (sans le palmitate de cétyle et la teinture de benjoin aux pouvoirs émollients).

 

Comment l’utiliser ?

Attendez-vous, à l’application, à une crème bien riche. Un cold cream trop fluide, c’est louche. C’est un peu comme la cuisine riche : réconfortant. Les amateurs de fabrication de cosmétiques à la maison utilisent souvent le cold cream ou le Cérat de Galien comme base de formulation.

 

Alors, comment choisir un cold cream ?

La formule idéale de cold cream serait celle d’origine, dans le plus pur respect de la pharmacopée française. Mais il faudrait l’adapter légèrement : remplacer le borax par un conservateur moins controversé, la teinture de benjoin qui peut être allergisante, et le palmitate de cétyle par un émollient non dérivé du palme.

 

… On n’a pas trouvé. Nous avons testé les cold creams les plus vendues en pharmacie. A notre grande surprise, certaines ne contiennent pas un seul ingrédient de la formule officielle, et la plupart sont presque exclusivement composées de paraffine et de dérivés pétrochimiques. Pour l’effet occlusif, elles sont au top, mais niveau respect de la peau et reconstitution du film hydro-lipidique sur le long-terme… on repassera.

 

TOP 1 DES COLD CREAMS EN PHARMACIE… 

 

#1 – WELEDA, Cold cream visage

C’est de loin la meilleure cold cream en pharmacie, avec une très belle composition (au parfum allergène près). On retrouve l’huile d’amande douce et la cire d’abeille, manque l’eau de rose. La texture riche reste quand même souple à l’application.

30ml, 8,45€

… ET LE TOP DES FLOP :

BIODERMA, ABC Derm Cold Cream

On déplore vraiment la présence de paraffine (en deuxième ingrédient). Autrement, la formule est correcte par ailleurs et convient aux bébés. Sa texture est plus dense est moins souple que la Weleda. 30ml, 6,20€.

Cold Cream - Bioderma

AVÈNE, Cold Cream.

Sans doute le cold cream le plus connu dans les pharmacies françaises. Et pourtant toujours la paraffine liquide, cette fois en première position. On remarque aussi deux autres ingrédients controversés, et l’absence d’huile d’amande douce, c’est dommage. 40ml, 7,10€.

CODEXIAL, Cold cream

La formule est simple : paraffine, cire d’abeille, cetyl palimitate, eau. On en pense ce qu’on veut ! Ca ne correspond pas à nos convictions, mais cela en fait néanmoins un bonne base pour des cosmétiques do it yourself. Immense warning sur la sensorialité, très cireuse… 100ml, 10,90€.

COOPER, Cold cream souple

Sensiblement la même chose que la Codexial. 125ml, 9,95€.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *