On a testé la cure de probiotiques !

On a testé la cure de probiotiques !

Cela faisait quelques temps que je voulais essayer une cure de probiotiques en gélule. Même en limitant les produits laitiers dans mon alimentation, j’ai souvent l’impression de me sentir lourde, ballonnée… ce qui influe parfois sur mon quotidien. J’ai opté dans un premier temps pour le plus vendu en pharmacie, Lactybiane Référence. Je vous explique tout.

Pourquoi faire une cure de probiotiques ?

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants naturellement présents dans notre système digestif. On en dénombre 100 000 milliards dans nos intestins : ils forment la flore intestinale. Ces « bonnes bactéries » jouent un rôle essentiel pour réguler notre digestion. Or, cette flore est soumise à de nombreuses agressions : prise d’antibiotiques, changement d’alimentation, stress… Sa bonne santé tient à la présence de bonnes bactéries qui doivent tenir à l’écart les mauvaises. Faire une cure de probiotiques, c’est aider son système digestif à renforcer ces bonnes bactéries tout en préservant un bon équilibre. On y gagne quoi ? digestion plus facile, transit régulé, immunité boostée, Une cure de probiotiques favorise même la synthèse des vitamines B et K et jouerait un rôle contre l’anxiété.

 

Comment choisir ?

Je ne fais pas la publicité de Lactibiane et je ne vais pas tarder à tester les concurrents. C’est simplement le plus répandue et celle que m’a conseillée ma pharmacienne pour commencer. Voici comment s’y retrouver devant leur gamme à rallonge.

Nom

Action

Référence

Le plus commun, pour renforcer sa flore intestinale, limiter les ballonnements, améliorer son transit

Tolérance

Régule l’inflammation digestive en cas d’intolérance alimentaire

Lactiplus

Cible les personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable

Immuno

Pour renforcer son immunité et prévenir les rhumes

ATB

Pour accompagner un traitement antibiotique

Voyage

Pour renforcer sa flore et éviter la tourista

Cnd 10M

Pour prévenir les mycoses vaginales

Cure de probiotique Lactibiane - Mathilde de Sacy

Que contiennent les gélules ?

 

Des souches de probiotiques. Les souches, c’est un peu comme des familles. Les plus répandues sont Lactobacillus, Bifidobacterium, Streptococcus. Et au sein de ses familles, il y a des sous-familles (Lactobacillus rhamnosus, Lactobacillus bulgaricus…) Chacune a un numéro qui la singularise encore plus. Par exemple, la cure Référence de Lactybiane que j’ai suivie contient ces 4 souches spécifiques : Bifidobactérium longum LA101, Lactobacillus helveticus LA102, Lactococcus lactis LA102, Streptococcus thermophilus LA104.

Si vous souhaitez traiter des problèmes particuliers, certaines souches sont plus efficaces que d’autres, renseignez-vous bien avant. Parfois, les probiotiques sont associés à des prébiotiques : ce sont des fibres non digestibles qui stimulent la multiplication des bonnes bactéries, un peu comme de la nourriture pour probiotique !

Il y a des effets ?

 

Je viens de finir une cure de 10 jours, couplée à une alimentation un peu plus saine. Je dis bien « un peu » car le confinement rend vite dingue sur la nourriture. Et je dois dire que oui, j’ai ressenti des effets auxquels je ne m’attendais pas. Sensation, à la fin de la cure, d’être plus légère, d’avoir une digestion moins laborieuse, un ventre plus plat, et surtout plus d’énergie. Je couple aussi cette cure à l’effort de mieux respirer au quotidien qui a un effet certain sur les maux de ventres. Rendez-vous au prochain épisode, je vais tester une autre cure, cette fois d’un mois.

Quelle fréquence ?

 

On les prend en cure d’un mois, plusieurs fois par an si besoin, mais pas en continue. Il faut bien sûr veiller à une alimentation intelligente en parallèle.

Quelles précautions ?

 

A bien conserver sous les 25°C, donc au frigo en été ! Respecter la date limite d’utilisation. On m’avait mise en garde contre les désagrément intestinaux au début de la cure. Ils sont en général très bien tolérés. Mais comme il s’agit de micro-organismes, il ne faut pas y recourir sans l’avis d’un médecin lorsqu’on a une immunité affaiblie par des traitements longue durée spécifiques.

On en trouve où sinon ?

 

Certains aliments sont plus riches en probiotiques que d’autres : les laits fermentés (comme le kéfir) et les yaourts, la choucroute, la levure de bière, les légumes fermentés, les carottes, betteraves, radis ou le kombucha (boisson).

 

Retrouvez d’autres articles dans notre rubrique BIEN-ÊTRE !

2 Comments

Ajoutez les vôtres

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *